Electric Locomotives
Locomotives électriques
Elektrolokomotiven
CFL - Série 3000

Och de Weekend vm 24. a 25. Mee 2014 sinn d’Transitschnellzich emgeleet ginn:


Hei den 91 mat der 3015 tëscht Bieles-Réiden a Bieles-Lycée (Photo: 24.05.2014 René Birgen)


D'3020 mat enger SNCB-Maschinn zu Bieles-Lycée (Photo: 24.05.2014 René Birgen)

 

Suite à des travaux entre Bomal et Melreux sur la ligne L43, les trains 48872 Hagondange - Bressoux et 48873 Bressoux - Hagondange étaient détournées par la ligne du Nord.


Les CFL 3019 en 3002 en tête du 48872 arrivent à Wilwerwiltz (Photo: 6.10.2013 Loïc Mottet)


Le 48873 emmené par les CFL 3002 et 3019 passe en gare de Walferdange (Photo: 6.10.2013 Loïc Mottet)

 


Suite à un mouvement de grève sur le réseau RFF, le Venise-Simplon-Orient-Express a été dévié le 13 juin 2013 via l'Allemagne et le Luxembourg. Le train de prestige composé de 16 voitures vient ici de passer la frontière belgo-luxembourgeoise près de Sterpenich au crochet de la CFL 3017 qui l'aura acheminé jusqu'à Arlon. (Photo: 13.06.2013 Nico Berté)



La CFL 3003 en queue du RB 6860 à Esch/Alzette (Photo: 13.02.2013 Francis Wagner)


D'CFL 4016 mat der CFL 3020 (defekt) an enger I10A zu Walfer ënnerwee vun Elwen an d'Stad. (Photo: 23.1.2013 Yves Gillander)


D'CFL 3008 mam EC 97 zu Léiweng, well keng SNCF Maschinn verfügbar war (Photo: 21.1.2013 Yves Gillander)


Den IR 121 mat 3006 an 3012 an der Stad. Wéinst engem techneschen Problem un der 3012 hat den IR ab Gouvy 2 Maschinnen. (Photo: 15.1.2013 Yves Gillander)


Locomotive CFL cargo 3004 à Schifflange (Photo: 6.9.2012 Seb. Steiner)


IR 113 mit CFL 3013 am Brechpunkt der Nordstrecke bei Hautbellain (Foto: 30.06.2012, Nico Berté)


Train vide 48870 Hagondange - Visé avec locomotives CFL 3007 et CFL 3009 au passage à Cruchten. (Photo: 4.7.2012 (vers 20h26) jmo)


De Sonnerzuch vu Krakau mat der CFL 3003 zu Colmer-Bierg. (Photo: 10.5.2012 Guy Pettinger)


De Sonnerzuch vu Krakau mat der CFL 3003 um Viaduc de Pfaffenthal. (Photo: 10.5.2012 Séb Steiner)


CFL 3010 mat IR op Léik - Liers zu Colmer-Bierg. (Photo: 10.5.2012 Guy Pettinger)


CFL 3010 mat IR op Léik - Liers um Viaduc de Pfaffenthal (Photo: 10.5.2012 Séb Steiner)


Doppeltraktion CFL 3018+3011 mit Güterzug vor Tunnel Bourscheid (Photos: 16.03.2012 Schank Vital)


CFL 3014 mit IR 114 Tunnelausfahrt bei Goebelsmühle (Photo: 25.02.2012 Vital Schank)


La 3003 avec une rame Dosto à Schifflange (Photo: 21.2.2012 Seb Steiner)


La 1587 descend vers Ebange avec une longue rame de wagons et les 3018 et 3005 en véhicule (Photo: 21.2.2012 Seb Steiner)


3009 et SNCB 13 zu Naerzeng (Photo: 4.2.2012 Christian Schmitz)


Locomotives SNCB 1331, SNCB 1321 et CFL 3019 à Rodange (Photos: 4.1.2011 jmo)


Locomotive CFL 3004 au Dépôt de Luxembourg (Photo: 29.11.2011 jmo)


CFL 3012 à Luxembourg (Photo: 8.11.2010 Michel Dondelinger)


CFL 3006 à Luxembourg (Photo: 8.11.2010 Michel Dondelinger)


CFL 3020 au chantier du pont à Ettelbruck (Photos: 29.10.2010 jmo)


Venise Simplon Orient Express détourné par le Luxembourg: le train à Hollerich, en tête les CFL 3014-3005. (Photo: 28.10.2010 Marc Schwartz)


L'EC 97 "Iris" tracté par la CFL 3002 sur son itinéraire de déviation via la ligne 167 Infrabel et la ligne 60 CFL, vu ici à Messancy (B) sous un ciel chargé de pluie. (Photo: 23.10.2010 Nico Berté)


Locomotive CFL 3020 avec 6 voitures CFL Corail (RB 86562 Luxembourg - Longwy) à Bascharage-Sanem (Photos: 7.10.2010 17h47 jmo)


CFL 3003 à Troisvierges (Photo: 12.6.2010 Christian Schmitz)


CFL 3012 à Bürden (Photo: 12.6.2010 Christian Schmitz)


Essais odométrie ETCS avec les locomotives CFL 4019 et 3019 entre Luxembourg et Fentange, à Fentange (Photos: 7.5.2010 Mike Wohl)


CFL 3020 à Athus (Photos: 27.04.2010 Christophe Bourguignon)


CFL 3009 à Luxembourg (Photo: 2.4.2010 Änder Weis)


Train N°296 "Jean Monnet" avec CFL 3003 à Luxembourg (Photos: 25.02.2010 Michel Dondelinger)


Liège Guillemins, arrivée IR 119 Liers-Luxembourg, CFL 3006, 8 voitures SNCB I6; le train se trouve à hauteur de l'ancienne gare (Photo: 19.09.2009 Nico Mercatoris)

Le 23 mai a circulé le premier train de bois de CFL Cargo en cooperation avec Fret SNCF en provenance des Landes pour Kronospan à Differdange:


Locomotives CFL 3007 et 3006 (louées à CFL Cargo) avec le premier train de bois CFL Cargo à Zoufftgen (Photo: 23.05.2009 Mike Wohl)


Locomotives CFL 3007 et 3006 (louées à CFL Cargo) avec le premier train de bois CFL Cargo à Noertzange (Photo: 23.05.2009 Mike Wohl)


CFL 3006 à Valenciennes
(Photos: 18.5.2009 Kieffer François)


CFL 3018 in Kleinbettingen (Foto: 21.08.2008 11h15 Marc Schwartz)


CFL 3010 mit dem ersten Blankenberge-Express ausnahmsweise auf Gleis 1 in Luxemburg (Photo: 13.07.2008 06h52 Marc Schwartz)


CFL - Lok 3007 mit IR 114 hatte heute Nachmittag auf der eingleisigen Strecke zwischen Kautenbach und Wilwerwiltz, wegen technischer Probleme einen Totalausfall .CFL - Lok 3003 hat den Zug bis in den Bahnhof von Wilwerwiltz geschoben, wo die Fahrgäste mit dem um 1 Stunde verspäteten IR 3414 (mit Steuerwagen  014) weiterfahren konnten. (Photos: 9.3.2008 De Rond Hans)


Locomotive CFL 3004 avec RB6713 à Pétange (Photo: 3.10.2007 Francis Wagner)


Locomotive CFL 3010 à Luxembourg (Photo: 21.03.2007 Tim Hoffmann)


Avec le changement d'horaire du 10.12.2006, les voitures DOSTOS remplacent les autorails VT628, ici la voiture pilote 001 en réversibilité avec la locomotive CFL 3015 à Bertrange / Strassen (Photo: 10.12.2006 jmo)


Avec le changement d'horaire du 10.12.2006, les voitures DOSTOS remplacent les autorails VT628, ici la voiture pilote 001 en réversibilité avec la locomotive CFL 3015 à Kleinbettingen (Photo: 10.12.2006 Mike Wohl)


Essais de réversibilité avec CFL 3012 et voiture pilote 001 à Kleinbettingen (Photo: 18.11.2006 André Bissen)


Essais de réversibilité avec CFL 3003 et 3010 et voiture pilote 003 à Ettelbruck (Photo: 26.7.2006 Michel Dondelinger)


L 'IC 2116 avec locomotive CFL 3005 avec voitures à deux étages SNCB M6
à Bruxelles-Schuman (Photo: 3.5.2006 Christian Vanheck)


Locomotive CFL 3005 avec voitures à deux étages SNCB M6 à Kleinbettingen (Photo: 2.4.2005 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3005 avec voitures à deux étages SNCB M6 comme IC J Luxemburg-Bruxelles à Capellen (Photo: 2.4.2005 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3008 avec deux voitures Wegmann et trois voitures Dosto, comme train RE7867 en direction de Longwy (Photo: 17.6.2005 Mike Wohl)


CFL Lok 3007 mit DB-Reisezugwagen bei Mont-St.-Martin (Photo: 14.7.2005 Mike Wohl)


La locomotive CFL 3015 lors du dépannage d'une locomotive SNCF 16500 (Photos: 25.1.2006 Michel Dondelinger)


CFL Lok 3010 mit 2 Wegmannwagen und 3 Dostos (am Zugschluss Steuerwagen 001) als RE 6744 in Richtung Luxemburg (Photo: 24.6.2005 Mike Wohl)


CFL 3013 avec 6 CFL DOSTO et CFL 3003 lors d'essais sur la ligne SNCB 124 (Charleroi - Bruxelles) (Photo: Joseph Laurent - Wallorail 24.11.2004)


Locomotive CFL 3012 avec CFL DOSTO à Athus (Photo:15.12.2004 jmo)


Locomotive CFL 3005 avec 4 voitures CFL DOSTO à Noertzange (Photo: 21.12.2004 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3011 à Hollerich (Photo: 3.5.2004 jmo)


Locomotive CFL 3018 avec 3 voitures Wegmann comme RB 6914 à Noertzange (Photo: 14.4.2004 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3005 avec 4 voitures Wegmann, à Luxembourg, en provenance de Kleinbettingen et à destination de Troisvierges (Photo: 5.3.2004 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3017 avec 13 voitures (4 voitures SNCB et 9 voitures Wegmann) en provenance du Dépôt de Luxembourg et à destination de Liers pour les 7 premières voitures et à destination de Longwy pour les 6 autres voitures (Photo: 5.3.2004 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3015 comme RB 6732 (Rodange-Luxembourg) avec 9 voitures CORAIL (de la relation Luxembourg - Paris) à Noertzange (Photo: 11.7.2003 Mike Wohl)


CFL-Locomotive 3003 mit einem Wegmann-Reisewagen und 4 DB IR-Wagen als RB 6282 (Rümelingen - Luxemburg) in Nörtzingen (Photo: 11.7.2003 Mike Wohl)


Train de marchandises / Güterzug mit CFL 3012 et SNCB 1307 à Noertzange (Photo: Mike Wohl 25.6.2003)


Train de marchandises / Güterzug mit CFL 3004 + 3014 à Bettembourg-Triage (Photo: Mike Wohl 24.6.2003)


Locomotives CFL 3005 et 3003 à Mulhouse-Ville (Photo: 14.6.2003 Bernard Frey)


Locomotives CFL 3001 et 3007 parquées en UM au Dépôt de Luxembourg (Photo: 29.05.1999 Alain Streel)


Locomotives CFL 3020 et 3016 à 200 km/h sur la L1 « base du coucou » (Photo: 7.7.2001 Alain Streel)


L’UM de 3020-3016 attend au pied du dernier signal avant la L1, le passage du dernier TGV en provenance de Paris, pour accèder à la voie immobilisée exclusivement pour les parcours d’homologation a 200 km/h. (Photo: 7.7.2001 Alain Streel)


UM de 3020-3016+i11 lors de leur parcours d’homologation (Photo: 7.7.2001 Alain Streel)


Locomotive CFL 3010 avec l’IR pour Liers en gare de Gouvy (Photo: 29.12.2001 Alain Streel)


Locomotive électrique SNCF 25159 et locomotive électrique CFL 3010 à Luxembourg (Photo: 8.10.2003 Mike Wohl)


Locomotive CFL 3016 à Wecker (Photo: 16.12.2001 Jean-Claude Backendorf)


Locomotives CFL 3011 et 3003 à Mersch (Photo: 18.7.2002 jmo)


Locomotive électrique CFL 3002 - Saint-Louis. Les CFL 3000 marqués "Saint-Louis" peuvent rouler sur la relation fret Nord-Sud reliant Anvers et Zeebrugge à Thionville, Metz, Mulhouse et Saint-Louis (Bâle) dans le pool SNCB T13 / CFL 3000. (Photos: 6.3.2003 Mike Wohl)



La 3016 et la 3017 ont été livrées le 10 juillet 2001. Locomotive CFL 3016 au Dépôt de Luxembourg (Photos: 12.7.2001 jmo)


Locomotive CFL 3017 au Dépôt de Luxembourg (Photo: 27.7.2001 Ramon Pelles)


Locomotives CFL 3018, 3020 au Dépôt de Luxembourg (Photos: 29.7.2001 jmo)


Locomotive CFL 3019 au Dépôt de Luxembourg (Photo: 27.7.2001 Ramon Pelles)


Locomotive CFL 3002 au Dépôt de Luxembourg (Photo: 29.7.2001 jmo)


Locomotives CFL 3016+CFL 3019+SNCB 1347+SNCB 1330+SNCB 1345+CFL 3012+CFL 3017+CFL 3018 au train LERE 17019 à Drongen (Photo: 7.7.2001 Xavier VERSCHAFFEL - Rail Passion)


Locomotive électrique CFL 3002 à la Porte ouverte dans les Ateliers de Pétange (Photos: 6.7.2001 jmo)


Poste de conduite de la locomotive électrique CFL 3002 / Führerstand der CFL -E- Lok 3002 (Photo: 6.7.2001 jmo)


Poste de conduite dans le simulateur de conduite d'engin moteur des CFL / Führerstand des CFL - Lok-Simulators (Photos: 19.4.2002 jmo)


Locomotive CFL 3006 à Luxembourg (Photo 13.9.1999: jmo)


Le train 44936 (Bettembourg - Kinkempois), tiré par les locomotives électriques CFL 3012 et 3018, a acheminé l'autorail ex-CFL Z 105 à Liège / Belgique (Photo: 12.9.2001 Marc Theis)


Locomotive CFL 3011 à Luxembourg (Photo 8.1999: jmo)


Locomotive électrique CFL 3011 en gare de Rodange (Photo: 22.6.2000 jmo)


Locomotive CFL 3004 en gare de Pétange (Photo: 31.8.2000 jmo)


Gare de Dippach-Reckange sortie Schouweiler (Photos: 18.7.2000 jmo)


Train de Wasserbillig avec locomotive CFL 3009 et voitures Wegmann près du Plateau de Rham/Luxembourg-Ville (Photo/Foto: jmo 5.7.2000)


Locomotive CFL 3001 au Dépôt de Luxembourg (Photo: 27.4.2002 jmo)

 
Locomotives SNCF BB 27001, CFL 3009 et DBAG 185 021-3 au Dépôt de Luxembourg (Photo: 27.4.2002 jmo)


 No CFL Année de construction - Baujahr

No de construction
Fabriknummer

Date de réception provisoire RPP
Remarque
Bemerkung
Nom - Name  
3001 1998 1306
31.7.1998
+    
3002 1998 1310
9.10.1998
  Blankenberge  
3003 1998 1313 25.11.1998      
3004 1998 1312 25.11.1998      
3005 1998 1315 7.12.1998 Belgique    
3006 1998 1307 9.10.1998      
3007 1998 1308? 25.11.1998      
3008 1998 1309 27.11.1998      
3009 1998 1311 1.12.1998      
3010 1998 1314 11.12.1998      
3011 1998 1316 23.12.1998      
3012 1999 1317 20.1.1999      
3013 1999 1318 4.2.1999      
3014 1999 1319 24.2.1999      
3015 1999 1320 11.3.1999      
3016 1999 1336 6.7.2001      
3017 1999 1337 6.7.2001      
3018 1999 1338 6.7.2001      
3019 1999 1339
6.7.2001
     
3020 1999 1340
6.7.2001
     

 

Fiche technique de la série 3000 CFL
Numérotation 3001 - 3020
Nombre de locomotives 20
Utilisation Services mixtes sur les réseaux CFL, SNCB et SNCF monophasé
Constructeur ACEC Alstom
Type châssis BXX100 0101101
Année de construction 3001- 3011 1998
Année de construction 3012- 3020 1999
Vitesse maximale 200 km/h
Diamètre des roues (à neuf) 1160 mm
Masse en ordre de marche 90 t
Masse par essieu 22,5 t
Courbe minimum 100 m
Longueur hors tout 19110 mm
Largeur 3026 mm
Hauteur panto abaissé 4275 mm
Entraxe du bogie 10400 mm
Empattement du bogie 3000 mm
Tensions d'alimentation 3 kV continu - 25kV, 50Hz - 1,5KV à puissance réduite
Puissance en régime continu 5000 kW
Effort de traction max, au démarrage 28,8 kN
Coefficient d'adhérence moyen (roues mi-usées) 0,33
Type de bogie 2 bogies bimoteurs à essieux
Moteurs de traction 4 moteurs asynchrones à cage, à ventilation forcée
Equipement de freinage Freinage électrique rhéostatique - Freinage électrique par récupération sous tension continue et monophasée - Un bloc de freinage avec une semelle en fonte agissant sur la table de roulement et une unité de freinage à disque sur chaque roue - Les unités de frein à disque (Frein de stationnement) sont munis d'un frein à ressort - Equipement de frein pneumatique automatique et direct Knorr (régime G, P et R) avec 2 groupes moto-compresseurs.
Contrôle de vitesse KVB, TBL et MEMOR
Plaque d'une locomotive CFL 3000

Alstom
1998

(Photo: jmo)

Question parlementaire 322 de M. Henri Grethen concernant l'acquisition en commun par les CFL et la société des chemins de fer belge d'une centaine de locomotives

"La restructuration du chemin de fer intervenue l'année passée et la recapitalisation concomitante de la société nationale des CFL a été justifiée par le Gouvernement en particulier par les investissements importants auxquels la société allait être confrontée à court terme, dont surtout l’acquisition en commun avec la société des chemins de fer belges d’une centaine de locomotives capables de circuler sous les courants d’électricité différents qui alimentent les deux réseaux.

Madame le Ministre des Transports peut-elle confirmer que la coopération entre les deux réseaux ne concerne pas uniquement l’acquisition des locomotives, mais que celle-ci englobe aussi l’entretien et l’exploitation en pool de ces machines ?

Est-il vrai que les moteurs asynchrones dont sont équipés ces locomotives perturbent le fonctionnement des instruments de régulation de la circulation des trains et constituent dès lors un facteur d’insécurité interdisant la mise en service des nouvelles locomotives ?

La perte économique de cette insuffisance a-t-elle déjà été calculée ? Les responsabilités à l’origine de cette erreur phénoménale ont-elles été dégagées? Quelles sont les conséquences que le Gouvernement entend tirer de cette affaires ?

Réponse du Ministre des Transports à la Question 322 concernant l'acquisition en commun par les CFL et la société des chemins de fer belge d'une centaine de locomotives
 
 

Réponse (08/06/1998) de Madame Mady DELVAUX-STEHRES, Ministre des Transports, à la question parlementaire N 322 de Monsieur le Député Henri GRETHEN

L'honorable député s'enquiert sur d'éventuelles difficultés techniques en relation avec la mise en service de nouvelles locomotives acquises en commun par les CFL et la SNCB.

Quant au volet technique des CFL viennent de me faire parvenir la prise de position que voici:

"Il est vrai qu'en 1996 les CFL et la SNCB ont adjugé à la firme GEC ALSHOM le marché de fourniture de 80 locomotives bi-tension. 20 locomotives sont destinées à être affectées au parc de matériel ferroviaire luxembourgeois.

La démarche commune des deux entreprises ferroviaires a été motivée par l'intérêt et le souci de mettre en oeuvre une politique d'utilisation et d'entretien en pool du nouveau matériel. Etant donné ses moyens plus consistants. Ia SNCB a assuré le pilotage technique du dossier.

Les nouvelles locomotives seront équipées de moteurs de traction électriques modernes répondant aux exigences de progrès technologique et de standard industriel les plus avancés à l'heure actuelle.

Il est un fait - et l'honorable député Grethen le remarque à bon droit - que des interactions se produisent en général entre les systèmes électroniques de puissance voire de commande des locomotives et les systèmes électroniques de régulation et de gestion du trafic. Il importe de maîtriser ces interactions et d'empêcher à ce qu'elles n'aient une influence perturbatrice sur le déroulement correct du trafic.

Les CFL - comme d'ailleurs toutes les entreprises ferroviaires qui utilisent la traction électrique pour l'acheminement des convois - ont depuis longtemps mis en oeuvre des moyens qui permettent de résoudre parfaitement les problèmes liés aux phénomènes décrits ci-devant. La tâche a pu être accomplie sur le réseau luxembourgeois en dépit de nombreuses contraintes découlant de la circulation de locomotives étrangères. de technologie variée. sur les voies ferroviaires nationales.

Aussi n'y a-t-il aucune raison pour admettre que les nouvelles locomotives bi-tension dont la livraison est imminente et dont le cahier des charges stipule des spécifications appropriées ne puissent circuler sur le réseau national.

Les nouveaux engins seront exploités pour la traction des trains sur le territoire national ainsi que dans les relations tranfrontalières avec la France et la Belgique. Ils achemineront plus tard des trains de marchandises sur la ligne belge dite "Athus-Meuse" sur laquelle des travaux d' installation de circuits de voie appropriés se font actuellement dans le cadre de la modernisation de la ligne.

Les nouvelles locomotives feront également des prestations sur la ligne Luxembourg - Arlon - Stockem sur la partie belge de laquelle les travaux d'aménagement des circuits de voie ont été récemment clôturés. Le prolongement du parcours au-delà de cette destination reste tributaire des travaux afférents à conduire par les services de la SNCB dans la direction de Bruxelles.''

Je tiens à ajouter que les responsables des CFL tout comme moi-même sommes à plusieurs reprises déjà intervenus auprès de mon homologue belge et auprès de la direction de la SNCB afin que le bénéfice d'un traitement accéléré soit réservé auxdits travaux.
 
 

Question parlementaire n° 85 (18.11.98) de M. John Schummer concernant l'interférence des nouvelles locomotives avec le système de signalisation

« Afin de remplacer du matériel de traction désuet, les CFL ont passé commande de 20 engins bicourant, dont les deux premiers sont déjà disponibles permettant de faire des tests sur le réseau. Or, il me revient par voie de presse (Républicain Lorrain, 18 novembre 1998) qu'on viendrait de constater à l'issu des tests des interférences avec le système de signalisation. Les nouvelles locomotives semblent incompatibles avec le système électronique signalant l'occupation des voies duquel dépend tant la sécurité d'accès sur les différents tronçons de voie que la commande de certains passages à niveau.

Dans ce contexte, j'aimerais poser les questions suivantes à Madame le Ministre des Transports :

Est-ce que Madame le Ministre peut confirmer les informations révélées par la presse ?

En signalant que les tests ont été interrompus, quand est-ce que les tests pourront être conclus afin que le nouveau matériel de traction pourra être utilisé ? Est-ce que Madame le Ministre peut garantir une exploitation adéquate du nouveau matériel le moment de livraison des locomotives commandées ?

Finalement, est-ce que Madame le Ministre peut me renseigner sur la formation du personnel nécessaire pour une utilisation sans faille du nouveau matériel ? Est-ce qu'une formation adéquate a déjà été offerte au personnel ? "
 
 

Réponse de Madame Mady DELVAUX-STEHRES, Ministre des Transports, à la question parlementaire no 85 du 18 novembre 1998 de Monsieur le Député John SCHUMMER

L'honorable député se rapporte à un article de presse pour me poser plusieurs questions en rapport avec le renouvellement par les CFL de son matériel de traction.

L'honorable député se réfère à des tests faits sur le réseau au moyen des deux premiers engins bicourant livrés.

Il est connu que la traction triphasée moderne peut engendrer le cas échéant des interférences avec le système de signalisation.

En ce qui concerne plus particulièrement le réseau des CFL, il n'y a cependant aucune incidence actuellement à signaler concernant les systèmes indiquant l'occupation des voies.

Des essais à ce sujet ont été réalisés sur le réseaux CFL sous tension 25 kV entre le 27 octobre et le 5 novembre 1998.

En outre aucune incidence n'est à signaler entre les nouvelles locomotives et les passages à niveau.

Les nouveaux engins peuvent donc circuler sur le réseau CFL et ceci bien évidemment après élimination complète d'éventuels problèmes de mise en route.

L'autorisation de circulation a été établie entretemps par la SNCB et par les CFL et une locomotive de la série 3000 a assuré son premier service commercial en date du 20 novembre 1998.

Une formation du personnel de conduite CFL est en cours, d'entente avec la SNCB et le personnel du constructeur. Des cours de formation ont été dispensés au personnel d'entretien par le constructeur.
 
 

Question 13 (12 août 1999) de M. John Schummer concernant les difficultés techniques de la mise en service des nouvelles locomotives

« En réponse à une question parlementaire votre prédécesseur, Madame le Ministre Mady DELVAUX-STEHRES, avait en mai 1998 écarté toute difficulté technique que pourrait poser la mise en service des nouvelles locomotives dont les moteurs asynchrones sont susceptibles de déranger les instruments de signalisation du trafic ferroviaire.

D'accord avec les CFL, elle avait notamment signalé que « les nouvelles locomotives sont équipées de moteurs électriques modernes répondant aux exigences de progrès technologique et de standard industrielles plus avancés à l'heure actuelle », (et que), »les CFL ont depuis longtemps mis en oeuvre des moyens qui permettent de résoudre parfaitement les problèmes liés aux phénomènes (des interactions entre l'électronique desdites locomotives et les circuits des voies)».

Suite aux récentes révélations de la presse sur d'apparentes perturbations persistantes de la circulation des trains qui seraient dues précisément à ces interactions électroniques, j'aimerais savoir de la part du nouveau Ministre des Transports s'il partage l'assurance optimiste de son prédécesseur ?

Ne pense-t-il pas qu'il est temps que toute la lumière soit faite sur les problèmes actuellement rencontrés ?

Quelles conséquences les perturbations en question risquent- elles d'avoir sur la sécurité du trafic ?

Quelle en est l'envergure technique, économique et financière, et quelles en sont les conséquences pour l'acheminement du trafic ferroviaire et pour la ponctualité des trains ? Qui assumera la responsabilité financière des dépenses et du manque à gagner encourus par ces déconvenues ?

Par ailleurs, qu'en est-il de l'utilisation des dites locomotives sur le réseau belge ? Les difficultés mentionnées en 1998 ont-elles entre temps pu être aplanies ?
 
 

Réponse de M. Henri Grethen, Ministre des Transports à la question n° 13 de M. John Schummer concernant les difficultés
techniques de la mise en service des nouvelles locomotives

Dans la réponse ministérielle de Madame mon prédécesseur de mai 1998 à la question parlementaire à laquelle se réfère l'honorable député, l'intérêt de l'acquisition, de l'entretien et de l'exploitation par la SNCB et les CFL d'un pool commun de 80 locomotives électriques bitension 3/25 kV avait été souligné. A rappeler que 20 des 80 engins seront acquis pour le compte des CFL.

Les nouvelles locomotives (dénommées "3000") ont commencé à être livrées dès 1988. A l'heure actuelle 7 locomotives sont utilisées pour le service public voyageurs; ce nombre passera à 10 à partir du changement d'horaire pour l'hiver 1999/2000.

Les locomotives "3000" sont équipées d'un moteur asynchrone développant une puissance de 5.000 kW, soit 2 à 3 fois la puissance des autres engins électriques actuellement en exploitation sur le réseau luxembourgeois. Le moteur asynchrone représente une technologie tout à fait nouvelle pour les réseaux belge et luxembourgeois; en plus, la locomotive "3000" constitue un prototype pouvant circuler sous les 2 types de courant à savoir le courant continu 3 k V du réseau belge et de la ligne Luxembourg - Kleinbettingen et le courant alternatif 25 k V du réseau luxembourgeois et du réseau français du Nord-Est.

Les CFL ne considèrent pas les problèmes évoqués récemment dans la presse comme un phénomène anormal, mais estiment qu'en présence de la complexibilité du matériel en question la situation était prévisible et qu'il appartient au constructeur GEC-Alstom de procéder aux réglages et adaptations appropriés pour éliminer les défaillances actuelles.

Quant aux problèmes dont question, les CFL me font savoir qu'en ce qui concerne leurs incidences sur les installations du réseau, «les moteurs de conception asynchrone sont susceptibles de provoquer des perturbations au niveau des circuits de voie. Dans cette optique les CFL ont procédé, bien avant la livraison des premières locomotives de la série 3000, à l'adaptation de tous les circuits de voie de leur réseau ferroviaire, ceci contrairement à la SNCB qui, en dépit d'interventions répétées de la part des responsables des CFL, accuse d'importants retards dans l'exécution des travaux d'adaptations précités sur son réseau. En présence de cette situation, les CFL ont offert à la SNCB de prêter leur collaboration sur le terrain, contre rémunération il est vrai, pour faire avancer les travaux
en question du côté belge. A l'heure actuelle ces travaux sont en voie d'exécution."

Les CFL notent par ailleurs que tt des locomotives de grande puissance peuvent avoir une influence perturbatrice sur le réseau caténaire, ceci plus particulièrement lorsque le réseau électrique est trop faiblement dimensionné. Tel est notamment le cas pour le réseau électrique des CFL. Aussi le renforcement de celui-ci est déjà programmé depuis bien des années, l'installation des stations d'alimentation supplémentaires étant prévue à Berchem et à Belval (Oxylux). Pour faire face aux courants dit courants harmoniques que peuvent générer des locomotives d'une puissance comparable à celle des locomotives 3000, courants harmoniques qui peuvent déformer sensiblement la tension caténaire, les CFL procéderont à court terme à l'installation de filtres spéciaux permettant de maîtriser ce phénomène, un phénomène rencontré également par bon nombre d'autres réseaux de chemins de fer lors de la mise en service de nouvelles locomotives électriques."

Pour ce qui est des incidences signalées sur des locomotives étrangères à la suite de la mise en service des locomotives "3000" les CFL précisent que "la SNCF n 'a jamais laissé entendre qu'elle ne desservirait plus le réseau CFL avec ses engins de traction, ceci contrairement aux affirmations de certains journalistes ".

Quant à la sécurité des circulations ferroviaires, les CFL sont formels pour dire que celle-ci n'a jamais été entravée.

Enfin, j'ai invité les CFL à dresser le bilan des dépenses et du manque à gagner encourus par les problèmes ci-avant exposés.

Telephone cards / Cartes téléphoniques / Telefonkarten


China Tietong (China Railway Communication Co., Ltd. - China Railcom) - Phonecard: CFL locomotive 3004 à Trois-Ponts, avec train direction Luxembourg (Collection: jmo)


China Tietong (China Railway Communication Co., Ltd. - China Railcom) - Phonecard: CFL locomotive 3003 à Clervaux, avec train direction Luxembourg (Collection: jmo)

Model trains / Modèles réduits / Eisenbahnmodells

CFL locomotive électrique 3009

LS Models
CFL locomotive électrique 3000 Lego

Bibliographie
   Titel - Titre
Author - Auteur - Autor
Date
Edition - Verlag
Contents - Contenu - Inhalt
Pages- Seiten
ISBN

TRACTIS Locomotive universelle

tritension 3 kV - 25 kV - 1,5 kV

ALSTOM 1999  

Locomotive SNCB série13

Locomotive CFL série 3000

12  
Les nouvelles locomotives électriques CFL série 3000 (II)   1999 EDF No 27/28      
Les nouvelles locomotives électriques CFL série 3000 (I)   1998 EDF No 26        

Liens / Links
CFL : Rolling Stock 1946 - today / Matériel moteur roulant de 1946 - aujourd'hui / Motorisierte Fahrzeuge von 1946 - heute
Alstom http://www.alstom.com
   

Any information or picture completing these pages is welcome! For more information just send us an e-mail.

Toute information ou photo pouvant compléter ces pages est la bienvenue! Pour des informations supplémentaires, veuillez nous envoyer simplement un e-mail.

Jede Information oder jedes Foto, welche(s) diese Seiten vervollständigen, ist herzlich willkommen! Für mehr Informationen, senden Sie uns einfach ein e-mail.

 

Created by / Créé par / Copyright: jmo

Last update / Dernière mise-à-jour: 11 fév 2012